Agence de Presse Yéménite (SABA)
  Page principale   le président   Locales   L‘agression saoudienne contre le Yémen   Sur l‘agence   Tourisme   Sur le Yémen  
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
M. Sharaf rencontre le responsable des affaires politiques de l'ONU
[Lundi 15 Janvier 2018]
Le président rencontre le gouverneur d'Amran et des cheikhs tribaux
[Samedi 13 Janvier 2018]
Wahj Al-Hayah conclut un stage dans le domaine de Sphère
[Dimanche 07 Janvier 2018]
Arrivée d'une délégation des Nations Unies à Sana'a
[Samedi 06 Janvier 2018]
Discussion du mécanisme du travail diplomatique
[Mercredi 03 Janvier 2018]
 
  L‘agression saoudienne contre le Yémen
Des mercenaires saoudiens tués à Jawf
[Lundi 22 Janvier 2018]
. La mort d'un homme et femme par un raid saoudien à Saada
[Lundi 22 Janvier 2018]
L'armée déjoue les tentatives d'infiltration des mercenaires à Lahj
[Samedi 20 Janvier 2018]
L'Armée et les comités attaquent des sites des mercenaires à al-Jawf
[Samedi 20 Janvier 2018]
La mort d'un homme et femme par un raid saoudien à Saada
[Samedi 20 Janvier 2018]
 
  Economie
Le secteur agricole au Yémen perd plus de 16 millions $ en raison de l'agression saoudo-américaine
[Mardi 28 Mars 2017]
Analyse des offres d'achat des bons du trésor par la BCY
[Vendredi 24 Mars 2017]
Le Japon apporte une contribution de 13 millions $ au PAM, destinés au financement de programmes d’assistance alimentaire au Yémen
[Mercredi 08 Mars 2017]
Amarn: Inauguration du projet des aides d'urgence au district d'Al-Swdah
[Dimanche 12 Février 2017]
ONU: Plan d'action humanitaire à la situation au Yémen ayant besoin de 2,1 milliards dollars
[Jeudi 09 Février 2017]
 
  Enquêtes et reportages
UNICEF: La guerre au Yémen est une guerre contre les enfants
[Mercredi 27 Décembre 2017]
L'histoire d'une ville embrassant tout le monde
[Mardi 14 Novembre 2017]
Femme yemenite regle un probleme de vegenance!
[Samedi 28 Octobre 2017]
Alain Corvez: Les pays occidentaux complices de crimes contre l’humanité au Yémen
[Lundi 08 Mai 2017]
Renforcer la résilience des gens au Yémen
[Samedi 22 Avril 2017]
  Enquêtes et reportages
Muwashshah yéménite, une originalité et joie sans musique
[Vendredi 27 Février 2015]



Les nuits du mois de Ramadan se caractérisent par le muwashshah yéménite (Chant vocal ), qui est l'un des traditions orales avec les belles voix élevées de Mounchids (chanteurs) et leurs muwashshahs décrivant les beautés de la vie et de la religion ensemble durant ce mois.

Le muwashshah se performe par une équipe complète, sans l'utilisation d'aucun instrument de musique en le remplaçant par des hautes voix des différentes tons vocales de l'équipe, qui se combinent ensemble pour influencer l'auditeur.

Certaines personnes intéressées à étudier le folklore oral yéménite indiquent que l'origine du muwashshah yéménite revient au cinquième siècles.

Des chercheurs ont mélangé l'art du muwashshah yéménite avec celui du chant, considérant que des paroles de chansons et des muwashshahs reviennent à la même origine.

De nombreux chercheurs croyaient que l'origine du muwashshah andalouse, lui-même, est celui yéménite.

Le chercheur saoudien, Abdul Rahman Al-Rifai, dans son livre «Ahumaini, chaînon manquant au long de la chaine de l'Arabité du muwashshah andalouse» se partage la même opinion , basée sur des indications énumérées par l'historien yéménite, Muhammad Abduh Ghanem, dans son célèbre livre «Poèmes du chant San'aani».

De la même manière, l'artiste, le musicien et le chercheur yéménite, Mohamed Murshid Naji, a essayé à prouver que l'origine de muwashshah revient généralement au Yémen, en disant que "Mouqadim Ben Maafr Al-Maqbari", qui est également, en provenance de la zone de Maafir au Yémen, qui est nommée aujourd'hui la zone de « Al-Houjriah», est la première personne qui a essayé de composer le muwashshah.

Bien que, la presque identique dans le contenu des écoles yéménites, qui se varient selon le terrain géographique, qui s' étend entre la mer et la montagne, mais la diversité de la performance a été en ligne avec les différences entre les diverses régions du Yémen culturellement et géographiquement.

Par exemple, l'Inshad ( chant vocal) Hadhrami se diffère de celui de la région de Tihamah et les deux sont différents de l'art de l'Inshad à Sana'a.

Cependant, tous les Ecoles de l'Inshad au Yémen sont dominées par le caractère mystique et ses contenus se ressemblant, qui sont dans l'habitude de trait religieuse, concernant de thèmes, comme l'amour Divine, la louange du Prophète, l'unité, Al-Malakout, et parfois s'approchent des zones de l'amour transparent.

En termes de forme artistique, certains chercheurs croient que le muwashshah yéménite se distingue des autres genres, grâce au travail de ceux, qui s'intéressent au muwashshah de créer de nouveaux Behours (Rythmes) du poème d'Al-Khalil , avec une tendance à l'utilisation des formes dérivés des behours poétiques utilisés et non-utilisés et ses formes inversés.

Le Cheikh des mounshids (chanteurs), Qasim Zubaydah, estime que les muwashshas yéménites dépendent sur le talent poète, comme c' est le cas dans les Dawrs du chant et de sa composition.

Indiquant la compétence de celui ayant la capacité de composer et chanter dans le domaine de muwashshah .

M. Zubaydah a déclaré que le muwashshah du Yémen se distingue d'autres dans les autres pays, via la concentration excessive des écoles de l'inshad arabe sur les sujets de filature et de l'amour, tandis que la muwashshah au Yémen se caractérise par l'équilibre entre les poèmes de filature et des muwashshahs religieux .

Le Président de l'Association des Mounshids yéménites, Ali Mohsen Al-Akwa, confirme que l'un des caractères les plus importants du muwashshah yéménite est la non-utilisation d'aucune influences musicales, respectant les styles arabes originaux dans l'art de Nashid, en ce qui concerne le début de Moushah, qui se caractérise par les bénédictions religieuses et sa fin, qui se caractérise par le salut sur le Prophète Mohammad.

"L'Inshad yéménite a témoigné un changement marqué, de sorte qu'il ya eu beaucoup d'associations et institutions, qui se occupent d'étudier le muwashshah et sont soucieuses de maintenir les caractéristiques de base, par le biais de la formation des générations successives de Mounshids, qui sont en mesure de performer cet art oral, qui a été reconnue par l'Organisation mondiale du patrimoine de l'UNESCO, qui a appelé à le maintenir comme un héritage culturel universel." M. Al-Akwa a-t-il affirmé.

Il a ajouté qu' grand nombre de Mounshids yéménites ont participé à « L' Association des Mounshids yéménites», qui a été fondée en 1989 et cette association a réussi en participant à un grand nombre de festivals de Nashid dans le monde à présenter le muwashshah au niveau mondial, en plus de l'Organisation d'un festival annuel du muwashshah yéménite en mois du Ramadan.

Traduit par: Ahmad Al-Mutawakel-Majid Al-Jabery



Saba
  plus d'information (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Lundi 22 Janvier 2018 19:10:52 +0300