SABA - Yemen news agency

Print date: 22-01-2018
Article link: http://www.sabanews.net/ar/news391209.htm
  Enquêtes et reportages
Le peinture folklorique: Al-Yamani rencontre des difficultés «matérielles»
[14/Mars/2015]

Interviewé par Mohammd abdo Al-Hassani
Source : http://almasdaronline.com

SANA'A, 15 Mars (SABA)- On sais que j' interviewe un artiste connu par son grand style et un expert technique reconnu dans le domaine de l'artiste.

Son nom se répète dans les milieux artistiques et on observe la présence de ses plusieurs documents de créativité et de l'excellence dans le domaine des beaux-arts, qui sont des arts mettant en valeur des traits de l'artiste et expriment les sensations, les sentiments, les préoccupations et les milieux sociaux.

Avec son plume créatif vous vous tenez devant ses œuvres d'arts pendant des heures pour analyser l'objective de ces lignes et ce qui signifie ces couleurs et les phrases qui accompagnent.

Le Yémen et les Beaux-Arts, y compris l'art de dessins animés, de Comex vivent tous une histoire d'amour qui a commencé il ya 80 années.

Pour commencer à communiquer avec la communauté via le langage du silence, en dépit de problèmes de l'art, de ses préoccupations et ses perturbations, cependant l'art monte encore vers un ciel étincelant.

Quand je l'ai rencontré, l'Artiste Mohammed Al-Yamani, il m'a fait voir son studio et m'a parlé de plume, de la peinture, des couleurs et de l'idée, comme il avait parlé à un groupe d'amis intimes, Je l'ai rencontré dans son unité de studio dans la capitale Sana'a dans la Rue de Haddah et voila le dialogue qui s'est déroulée entre lui et moi:

Au debut, Pouvez-vous nous donner une image complète concernant des beaux-arts?

- L'homme a découvert avant la parole d'apprendre à communiquer avec l'autre et l'utilisation de la langue et cela est aperçu dans la grotte de Lascaux en France.

Le début de l'art a été associé à la religion, que l'art et la religion se lient ensemble, mais la religion est restée dominante sur l'art, via les icônes et les symboles, que l'homme avait utilisé pour en profiter et expulser le ma.

Dans cette période artistique, l'art a une valeur spéciale de culte et alors devenu lié à la vie publique et devenu un élément esthétique et décoratif dans la construction, la conception, la mode et les civilisations et à cet étape de l'art, il avait une valeur sur la scène et la tache de sa présence a été intégrée à la vie depuis l'ère de la Renaissance à nos jours.

Quel est le rôle joué par l'artiste dans la vie?

- Durant l'ère de Pré-Renaissance, son rôle s'axe autour de la religion, de la civilisations, du design et de la style, mais au début du XXe siècle et jusqu'aujourd'hui, l'art s'est liée à la vies politique, aux médias et au divertissement, et à la vie quotidienne via son traitement avec les domaines du divertissement, de l'agitation politique, et avec sa présentation et son traitement avec des idées et des problèmes quotidiens.

Qui est l'artiste?

- Il ya des éléments très importants, même nous permettent d'appeler la personne comme artiste, que la clonage d'images, nous pousse à appeler la personne, qui le fait comme "Peintre".

Mais, "l'artiste" traite une question ou une idée à travers le dessin, et il a la possibilité de créer une nouvelle idée et d'inventer de nouveaux styles dans le domaine du peinture.

Comment l'artiste choisit l'idée?

- Cela dépend de la situation de l'artiste, quand il vit une état de dépression, cela se reflète sur ses œuvres d'arts et ses peintures, et cela est observé dans les œuvres de Van Gogh, qui a vécu la plupart de sa vie dans une atmosphère de frustration.

Mais les œuvres d'arts de ceux qui vivent dans un état d'orgueil et de la fierté s'y reflète, et cela est observé dans les œuvres d'art de Melasko .

L'artiste souffre de la domination de l'environnement, dans lequel il vit et il essais de le transférer du monde du fantasme à celui la réalité, à travers ses relations avec les outils matériels de ses œuvres d'arts.

Comment accepter la société yéménite l'art?

- Aujourd'hui la société yéménite est plus ouverte que le passé et traite avec l'art et l'artiste avec respect.

Aujourd'hui, nous avons un collège des Beaux-arts de Hodeidah et des Facultés de l'éducation artistique à Ibb et à Dhamar et nous avons également des maisons de la culture et de l'art.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées par cet art et ses pionniers?

- Beaucoup de difficultés… les difficultés peut-être physiques, dont les plus importants, celles physiques, qui représente de 08% du total des difficultés rencontrées par les hommes de l'art, en plus de la négligence de l'artiste et l'absence de véritables marchés pour marketing ses œuvres d'arts, car il dépend souvent sur la vente de ses œuvres d'art et peintures, ainsi que l'indisponibilité des matériaux techniques nécessaires et ce qui est disponible dans le marché est à ses niveaux minimums.

Quelle est la solution?

- La solution réside dans le travail pour créer des emplois pour contenir le mouvement artistique et intègre le thème des beaux-arts au manuels des écoles , ainsi que d'encourager le secteur privé et le pousser à fournir des incitations et jouer son rôle, en accueillant des expositions d'art et le parrainage des artistes et les absorbés dans le marché du travail, en plus des entreprises de la publicité et de la promotion, au lieu d'employer l'artiste étranger.

Quelle est la différence entre les beaux-arts et de Comex et des dessins animés?

- La Caricature est un art de journalisme inclus dans les documents de presse pour son association avec le travail quotidien et représente un aperçu visuel d'événement particulier et se termine avec la fin de l'événement.

Le Comex est le médiateur entre l'art de la caricature et celui de la plastique et il est basé sur le transfert de l'histoire lue au photographe. Il est une activité humaine créatrice, où quelle l'artiste dépend sur la subjectivité à la peinture et met ses idées et n'est pas associé à un événement en soi, mais à la vision de l'artiste.

Comment traiter les moyens de médias avec l'art?

- Les moyens des medias se sont concentrés sur le domaine artistique, mais sans sensibilisation de la communauté de côté artistique et sa valeur, mais afin de remplir une lacune seulement des avantages financiers.

Quel est l'avenir de l'art au Yémen à la lumière de la révolution technologique et la révolution communicative?

- Bien sûr, le Yémen ne est pas une île isolée dans le monde, mais intégrée avec le tissu et aucune mobilisation dans le monde qui domaine sur le Yémen et je crois que la tendance artistique dans le monde se dirige vers l'art et son association avec la technologie moderne.

L'art posséderait d'une valeur distincte sur le marché du travail et donc la valeur de l'artiste ne sera pas moins que le reste des autres professions, surtout qu'il a maintenant de nouveaux outils technologiques développées et modernes, au sein de logiciels d'application et de la conception et cela a aidé l'artiste à développer ses expériences et donc sa vision touche des points dans sa conscience et ne étaient pas à la hauteur avant.

Est ce que l'Internet était une fenêtre pour afficher vos peintures?

- Pour moi, ce n'est pas tant.

Quelle est la relation entre la femme avec l'art plastique?

- La femme est présente aujourd'hui dans le domaine des beaux-arts et je n'a pas exagéré de dire que les femmes dans ce domaine a éclipsé l'homme.

Aucune galerie d'art, presque n'est pas dépourvue de la présence d'une ou plusieurs femmes.

Peut-on dire que l'artiste peut compter sur les ressources financières obtenues à partir de ses œuvres d'arts et ses peintures?

- Cela dépend de l'habileté de l'artiste et de sa capacité technique et à quel niveau il est capable de les contrôler techniquement, ainsi que la compétence de marketing et ses relations publiques et communication avec les autres, sinon il souffrira de problèmes financiers et il ne peut pas compter absolument sur la vente de ses peintures, mais l'artiste réussi dans son art, qui est capable de contrôler ses outils techniques, son marketing et de créer des relations, il vivra surement une bonne vie.

Un dernier mot, peut –tu le dire?

- Je peux dire que nous avons besoin d'un saut quantique dans le domaine des beaux-arts, et nous devons aussi accroître la sensibilisation pour la communauté.

Par conséquent, je voudrais vous inviter à la formation d'un syndicat pour les artistes beaux, surtout parce qu'il y avait un signe de sa fondation au début des années 90eme , dirigé par l'artiste Amnah Al-Nousiri, mais l'idée est née pour mourir.

AM/FH