SABA - Yemen news agency

Print date: 18-06-2018
Article link: http://www.sabanews.net/ar/news241126.htm
  Enquêtes et reportages
Shibam Hadramaout.. anciens gratte-ciels
[11/Mai/2011]

SANA'A, 11 Mai (SABA)-En 1984, il a été présumé d'inclure les différentes villes de la région de la vallée de Hadramaout sur la Liste du patrimoine mondial, comme ces villes méritant vraiment d'être inclues sur cette liste, vu l'originalité de leur architecture et leur grande beauté.

On mentionne par exemple celle de Tarim, sélectionnée en 2010 pour être capitale de la culture islamique, ainsi que celle de Sayo'aoun.

De différents villages et villes de la vallée sont caractérisés par des palais, des maisons de boue et des anciennes mosquées, qui se distinguent par leur style architectural de boue dans son ensemble, où il représente une peinture, qui est encore un témoignage merveilleux de la créativité humaine depuis les anciens siècles.

Mais finalement, pour des rasions mystérieux comme l'a mentionné le Président de l'Autorité générale pour maintenir les villes historiques, Abdallah Issa Zaid, on a seulement inclus la ville de Shibam Hadramaout, qui a été inclus cette année sur la liste du patrimoine mondial avec la vieille ville de Sana'a, comme Shibam
Hadramaout est une ville historique avec ses logements en boue et ses plus anciens gratte-ciels dans le monde.

Il a ajouté que la ville se caractérise de l'unicité de son caractère qui a été est toujours admirée par les visiteurs, vu ses gratte-ciels construits à partir de la boue et en conformité avec le système de l'ingénierie admiré par de nombreux architectures à travers de divers pays du monde.

Les occidentaux ont nommé Shibam Hadramaout le "Manhattan du désert" et le peuple du Yémen ont l'a nommé "Mère des palais et des hauts, en plus d'autre noms qui ont rendu les villes l'un des plus célèbres villes dans la péninsule arabique en général.

Histoire ancienne:

Selon l'historien arabe, Géorgie Zidane, qui a mentionné dans son livre "Les Arabes avant l'Islam", que la ville de Shibam, dont le nome est attribué à son fondateur, le Roi himyarite Shibam Bin Harith Ben Hadramaout ben Saba " le petit" bin Ka'b bin Sahl, a été l'une des villes les plus célèbres entre le quatrième et le seizième J.C, et la ville de Shibam Hadramaout, qui a été l'un des stations commerciales les plus importantes dans le monde antique, en terme du commerce de l'encens, ce qu'on appelait dans les anciennes siècles "Route de la Soie".

La ville de Shibam a été mentionnée dans les inscriptions de Musnad comme "Shibam" et l'histoire de la ville remontant au siècle avant J.C.

Gratte-ciels:

La ville se distingue de son style architectural et elle a été construite avec sa forme actuelle dans la deuxième décennie du IXe siècle hégrite avec plus de 400 logements, comme le mentionne M. Zaid.

Selon M. Zaid, la hauteur des ces gratte-ciels est de 25 à 30 mètres, et chaque maison comprend d'environ six étages et ces maison sont construites autour de la mosquée de la ville, qui est situé dans le centre d'entre eux et constituent une forteresse défensive contre les ennemis.

La plus ancienne maison de la ville, dont l'UNESCO a travaillé à la restauration remonte à environ 750 années.
Shibam est entourée d'un mur de briques, pour cela on l'appelle la ville fortifiée et la hauteur de ce mur est de 7,5 mètres à 9 mètres.

En raison de petite espace des gratte-ciels et pour maintenir les terres agricoles, la ville a été construite d'une façon horizontale, qui a transformé la ville en unité architecturale et la ville se distingue de l'utilisation de l'argile et de bois comme matière première pour la construction.

Les maisons de la ville se distinguent également de leur division architecturale unique qui répond à tous les besoins de la famille, où on attribue le rez de chaussée comme un magasin de nourriture, le premier et le deuxième étage sont attribués à recevoir les invités.

On attribue le quatrième et cinquième étages pour les femmes, est cette division est très similaire à celle de maisons dans la veille ville de Sana'a.

La hauteur moyenne des maisons est de 29 à 30 mètres et l'épaisseur des murs du riz de chaussée de la maison à Shibam est entre mètre et demi à deux mètres, mais l'épaisseur est en baisse vers le haut.

La ville se distingue de nombreux monuments historiques, surtout ceux islamiques, où on y compte plus de 30 mosquées.

Selon plusieurs rapports publiés par plusieurs organisations internationales intéressées au patrimoine mondial, l'architecture de la ville est unique, vu la ville ne peut être accessible qu'à partir d'une porte conduisant à un grand palace du Palais.

AM-MS