SABA - Yemen news agency

Print date: 23-04-2018
Article link: http://www.sabanews.net/ar/news240427.htm
  Enquêtes et reportages
Editorial Al Seyassah (Koweït): l'opposition yéménite utilise la rue yéménite!
[30/Avril/2011]



SANA'A, 30 Avril (SABA)-Dans son éditorial du 25 avril, le journal Al Seyassah (Koweït) s'est demandé de ce que si l'opposition au Yémen est derrière la mobilisation de la rue yéménite déjà, alors pourquoi, tel ajournement et la complexité de la crise au Yémen?

Il a indiqué qu'il semble que l'opposition n'a pas le pouvoir de facto sur sa rue, elle a trouvé des groupes de personnes scandaient, en exigeant des droits sociaux et des bonnes conditions de la vie, elle les donne des robes politiques, alors qu'il est en fait l'opposition n'a pas le pouvoir de maîtriser les rues au Yémen, comme en témoigne son échec aux élections législatives qui ont eu lieu sous les auspices de l'Organisation des Nations Unies et sous les yeux du monde entier, donc elle essaie d'utiliser la rue et de gagner des sièges dans les rangs du mouvement de la jeunesse.

Le Rédacteur en chef du journal, Ahmed Al-Jarallah, a indiqué dans son éditorial que l'opposition yéménite avait travaillé pour inciter les groupes de jeunes manifestants, pour atteindre ses objectifs politiques et ses demandes s'augmentent de plus en plus, demandant à la fin au Président de la République, Ali Abdallah Saleh, de quitter le pouvoir d'une manière inconstitutionnelle, et cela ne représente pas une demande de reforme, mais vise à s'emparer du pouvoir.

Il a poursuivi en disant: L'opposition ne connaît par que ses aspirations ne peut pas se réaliser, parce que le Président Saleh se jouit d'une majorité populaire, il n'est pas possible de sacrifier cette grande masse.

M. Al-Jarallah a précisé que l'opposition doit connaître que l'escalade de la situation ne changera pas l'incitative du Golfe, qui représente le maximum de ce que elle peut obtenir, et que les pays de la région et le monde entier n'acceptera pas la transformation du Yémen en autre Somalie, et ne permettra pas le transfert de changement non-pacifique du pouvoir, ou que le Président Saleh se démissionner d'une façon inconstitutionnelle.

Il continue: "Au cours des dernières années, et même dans les plus sombres circonstances, et au cours de cette crise le Président Saleh, s'est révélé comme un homme qui veut le meilleur pour son pays, et travaille pour lui, même si c'est au détriment de son intérêt, et quand il quittera le pouvoir et le remettra à son successeur, cela ne se réalise pas aussi que sous la surveillance des pays du CCG, sous les yeux du monde entier, et aucune parole sur la non-confiance dans tel ou tel non-sens sera inutile.

"Dit, en soulignant: "c'est pour cela que l'opposition doit accepter l'initiative du Golfe à moins qu'il ne veut vraiment détruire le Yémen, qui le monde s'en rappellera un jour qu'il était " Yémen: l'Arabie heureuse".

AM-MS