SABA - Yemen news agency

Print date: 22-10-2018
Article link: http://www.sabanews.net/ar/news240141.htm
  Enquêtes et reportages
Le Yémen.. Les manifestations sont des plans de conspiration pour créer le chaos organisé
[25/Avril/2011]
SANA'A, 25 Avril (SABA)-Les manifestations populaires pro et contre le régime au Yémen ont témoigné au cours de ces derniers jours une escalade importante conduisant à des affrontements sanglants malheureux, étant donné le rejet des partis politiques de l'accès à une feuille de route sur la crise actuelle.

Celle-ci a été révélée par des documents de Wikileaks qu'il y a un complot visant la création du Chaos au Yémen, déjà planifiée depuis 2009 dans l'ambassade américaine à Sana'a entre un dirigeant de l'organisation des Frères musulmans au Yémen, Hamid Al-Ahmar, l'un des plus riche au Yémen et un fonctionnaire de l'ambassade des Etats-Unis au Yémen.

Le journal Washington Post a révélé un message diplomatique secrète, indiquant selon un doucement publié par le site Wikileaks qu'un dirigeant Chef au Parti Islah, Hamid al-Ahmar, avait rencontré un haut responsable de l'ambassade américaine à Sana'a, il y a environ deux ans et lui montré un plan secret visant à renverser le régime, de sorte que la première promesse de fomenter l'insurrection au Yémen en 2011, via l'organisation de manifestations de grande ampleur similaire à ceux qui ont renversé en Indonésie, l'ancien dictateur, Mohamed Suharto.

Dans ce contexte, M. Al-Ahmar a précisé qu'on ne peut pas répéter ce qui a fait les indonésiens exactement, mais il s'agit d'un chaos organisé. "

Des analystes voient que la fuite de ce document représente un acte américain reflète que les Etats-Unis estiment encore que le régime du Président de la République, Ali Abdallah Saleh, est toujours le partenaire le plus fort et le meilleur ami à l'avenir pour eux, après qu'ils ont appris que l'opposition et ses partis de la rencontre conjointe multi-idéologiques et ses différentes visions ne seront pas en mesure de résoudre la situation ce qui pourrait perdre les intérêts américains au Yémen et en Arabie saoudite, qui reconnaît également que l'explosion de la situation au Yémen doit la toucher directement.

Ici, les efforts déployés du Golfe, surtout de l'Arabie saoudite ont été entamés lançant un appel à accueillir des pourparlers impliquant tous les partis politiques au Yémen pour résoudre la crise et l'Amérique de son part s'est félicitée de ces efforts et les considéré comme seule solution pour résoudre cette crise.

Le porte-parole du Secrétariat d'Etat américain, Mark Toner, a déclaré dans un communiquée publié le 8 avril dernier à Washington que "Les Etats-Unis se félicitent de l'initiative du Conseil de Coopération du Golfe pour résoudre la difficile situation politique au Yémen.

Il a dit: "Nous encourageons fortement toutes les parties à participer à ce dialogue, qui est le plus nécessaire de parvenir à une solution soutenue par le peuple yéménite."

Il a également dit: "Le Président de la République, Ali Abdallah Saleh, a révélé publiquement sa volonté et son soutien à une transition pacifique du pouvoir."

Il a ajouté: "Le calendrier et le format de la transition pacifique du pouvoir au Yémen devraient être déterminé par les négociations et le dialogue, que doit être entamé rapidement."

Il a conclu sa parole disant: "Il est pour le succès de ce dialogue, on doit impliquer toutes les parties impliquées dans un processus répondant aux préoccupations légitimes du peuple yéménite, y compris les ambitions politiques et économiques" Le changement de la position américaine sur la crise, a représenté un coup sévère à l'opposition, notamment Hamid al-Ahmar, en particulier, qui a planifié d'une conspiration visant la légitimité constitutionnelle.

Ce changement, selon les observateurs est venu aussi après que les américains ont été sures la majorité, ou du moins la moitié du peuple, qui est sortie dans les rues, soutient encore le Président de la République, Ali Abdallah Saleh, ce qui a ouvert la porte à un flot d'affirmations du soutien arabe et international pour le dialogue et la transition pacifique du pouvoir.

Peu importe les raisons et les motivations, l'évolution de la position américaine a donné un soutien supplémentaire au régime pour maintenir les acquis et réalisations accomplis au cours des dernières années selon des dissidents du système, soit des militaires et civiles, qu'il est mieux de les préserver contre la destruction possibles des agents infiltrés et des jeunes ignorant de la réalité de la vulnérabilité économique du Yémen affectés négativement par tels actes, vu la suspension des projets d'investissement, du tourisme, et des entreprises dans le pays.

Les rapports locaux ont prévu que l'économie yéménite souffrira des conséquences désastreuses si on poursuivra les sit-ins et les manifestations, qui est entré dans son troisième mois.

Des sources gouvernementales ont indiqué dans des communiqués de presse que le déficit dans le budget de l'Etat pourrait s'élever à 4 milliards de dollars d'ici la fin de cette année et que les revenus généraux se diminueront, soit l'impôt, soit les douanes en raison du ralentissement de la circulation des échanges et des investissements au cours des trois derniers mois.

Il a précisé que le secteur du tourisme a également cessé complètement, la pompe à huile a cessé de travailler à cause de certains travailleurs étrangers, qui ont suspendu leur travail.

En réponse d'une conspiration visant la création d'un chaos organisé au Yémen, tant politiciens, yéménites et arabes voient la nécessité de résoudre rapidement la crise grâce à un dialogue aidant à parvenir à un accord pour unir toutes les forces politiques au Yémen, indépendamment de leur orientation sur la nécessité de préserver le Yémen contre ce chaos.

AM-MS