Agence de Presse Yéménite (SABA)
  Page principale   le président   Locales   L‘agression saoudienne contre le Yémen   Sur l‘agence   Tourisme   Sur le Yémen  
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Une Source : les mercenaires abattent l'équipe de sécurité accompagnant l'équipe de l'ONU
[Jeudi 17 Janvier 2019]
Pourparlers inter-yéménites à Amman sur un échange des prisonniers
[Jeudi 17 Janvier 2019]
Le Yémen condamne l'attentat terroriste de Nairobi
[Mercredi 16 Janvier 2019]
Le Conseil de la pastorale des jeunes approuve la désignation d'un camp permanent pour les éclaireurs au nom du défunt al-Hibishi
[Mercredi 16 Janvier 2019]
Association yémentie du fooball dévoile la liste préliminaire des équipes nationales en qualifications asiatiques
[Mercredi 16 Janvier 2019]
 
  L‘agression saoudienne contre le Yémen
Trois civils tués dans un bombardement contre Hodeidah pare des mercenaries dirigés par les saoudiens
[Jeudi 17 Janvier 2019]
L'armée tire un missile Zilzal-1 sur les rassemblements de l'ennemi saoudien à Najran
[Jeudi 17 Janvier 2019]
Offensive contre les sites des mercenaires à al-Jawf
[Jeudi 17 Janvier 2019]
Attaque de l'armée sur les sites des mercenaires à Harib Nihm
[Jeudi 17 Janvier 2019]
Pertes considérables dans les rangs des mercenaires
[Jeudi 17 Janvier 2019]
 
  Economie
Les comités du ministère de l'Industrie poursuivent leurs inspections sur le terrain pour contrôler les marchés
[Dimanche 13 Janvier 2019]
La première exposition de folklore à Ibb ouverte
[Samedi 12 Janvier 2019]
Indicateurs relatifs à l’édification de l’État dans les secteurs de la construction, discutés
[Samedi 12 Janvier 2019]
Yémen, l'OIM discutent des aspects de la coopération, de l'eau, des réseaux d'assainissement
[Jeudi 10 Janvier 2019]
Des agriculteurs reçoivent le prix Martyr Al-Samad pour la production de céréales à Mahweet
[Mercredi 09 Janvier 2019]
 
  Enquêtes et reportages
L'armée repousse des attaques de mercenaires payés par les Saoudiens pendant 24 heures
[Jeudi 17 Janvier 2019]
L’armée repousse une infiltration de mercenaires de la coalition à Jizan
[Mercredi 16 Janvier 2019]
2661/5000 L'armée libère des sites et inflige de lourdes pertes aux mercenaires au cours des dernières heures: rapport
[Mercredi 16 Janvier 2019]
L'armée inflige aux mercenaires saoudiens de lourdes pertes en 24 heures
[Mardi 15 Janvier 2019]
L'armée tue des dizaines de soldats saoudiens et de mercenaires durant les 24 dernieres heures: Rapport
[Lundi 14 Janvier 2019]
  L‘agression saoudienne contre le Yémen
Les enfants du Yémen ... la pire crise humanitaire après 1000 jours de l'agression saoudo-américaine
[Lundi 01 Janvier 2018]
 



SANAA.01/01/2018 (SABA):- mille jours étaient les plus durs pour les enfants du Yémen qui ont vécu la mort, les missiles, la faim et les maladies depuis le début de l'agression saoudo-américaine le 26 mars 2015 jusqu'à présent.
1000 jours de la souffrance, des cadavres carbonisés, des membres épars... des scènes et des images qui resteront gravés dans la mémoire et témoigneront le silence de la communauté humaine et des organisations internationales qui ont fermé les yeux sur l'utilisation des armes internationalement interdites par l'agression saoudo-américaine contre les enfants yéménites.

Selon le ministre de la Santé, 2059 enfants ont trouvé la mort et 3009 d'autres ont été blessés suite aux massacres faits par l'aviation de l'agression saoudo-américaine. Cette dernière a ciblé leurs foyers, leurs écoles, leurs lieux de jeux même des salles de fête, des mosquées, des marchés et d'autres établissements civils protégés par le droit international humanitaire.




La coalition, dirigée par l'Arabie saoudite, a violé les droits des enfants yéménites et a commis des crimes mérite d'être qualifiés comme crimes de guerre. Ce qui a mené Antonio Guterres, le Secrétaire Général des Nations Unies, de l'ajouter cette année sur la liste noire dénonçant les pays commettant lors de conflits des exactions contre des enfants. L'année dernière, Ils faisaient temporairement partie de cette liste et a été retirée après les menaces de l'Arabie Saoudite de supprimer des financements à des programmes humanitaires de l'ONU.



Depuis 1000 jours, les espoirs des enfants yéménites s'évaporent avec chaque bombardement d'une maison et d'une école. De plus, les maladies, l'épidémie se propageant dans le pays d'une façon sans précédent menacent leur vie. S'ajoute à cela, l'incapacité de faire face à la plus grande crise alimentaire dans le monde, la dégradation du niveau d'hygiène, de la malnutrition et de l'éducation.

" De vive comme un enfant au Yémen, c'est le pire lieu de vivre." A-t-il commenté l'UNICEF et le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires, OCHA, a indiqué que 11.3 millions d'enfants yéménites ont besoin d'une assistance humanitaire depuis mars 2015.




Beaucoup de familles se sont retrouvées obligées de quitter leurs foyers, après avoir frôlé la mort pour sauver la vie de leurs enfants. Elles se sont réfugiées dans des établissements publics à savoir: des écoles, des centres médicaux et sportifs, des bâtiments partiellement détruits. Même ces endroits où les minimums vitaux services n'existait pas étaient également ciblés par les raids de l'agression saoudo-américaine.




Des milliers de personnes déplacées, dont des enfants, souffrent de la malnutrition, d'autres nécessitent un soutien psychologique et social, et le pire catastrophe s'aggrave aux mauvaises conditions sanitaires dans les zones de déplacement, qui sont l'origine de la réapparition des maladies surtout dermatologiques.


Les rapports d'OCHA montrent que 55% des 2,9 millions de déplacés sont des enfants, dont 513 000 ne vont pas à l'école.




Le taux de la pauvreté s'accroît, les conditions de vie de 80% des familles se détériorent, après avoir transféré la banque centrale de Sanaa à Aden et la suspension des salaires, Selon le rapport qui a publié par l'UNICEF.. Ceci a dégradé la situation : des enfants touchés par la malnutrition, par des maladies et des épidémies, tels que le choléra.

Les rapports d`OCHA indiquent que 2.3 millions d'enfants yéménites sont privés de soins médicaux. Un enfant meurt toutes les 10 minutes de la malnutrition et des maladies pouvant être évitées telles que la diarrhée. L'année dernière, 52 000 enfants sont morts comme l'estime le ministère de la Santé Publique et de la Population.




1000 jours d'agression ont empiré la situation au Yémen, 2 millions d'enfants souffrent de la sous-alimentation, alors que 400 000 enfants risquent leur vie à cause d'une malnutrition aigüe. Toute une génération est menacée de retard de croissance comme le craint l'UNICEF.

Au début de l'année 2018, chaque 2 sur 5 enfants âgés de 5 à 69 mois souffrent de malnutrition aiguë, salon d`OCHA.

Les rapports des Nations Unis signalent que 26% de personnes touchées par le choléra sont des enfants âgés de moins de 5 ans et 56% moins de 18 ans.

Les rapports officiels issu du ministère de la Santé Publique, confirment que le bombardement a paralysé 55% des établissements médicaux, de multiples centres de santé ont interrompu leurs activités. Par la suite, des enfants étaient privés des vaccins infantiles obligatoires et des maladies ont réapparu telles que la diphtérie.




621 établissements scolaires ont été détruits par les frappes aériennes de l'agression saoudo-américaine, des milliers d'enfants ne peuvent plus être scolarisés. A cet égard, les organisations internationales "OCHA" soulignent que 2.3 millions d'enfants yéménites ont désespérément besoin d'une aide pour qu'ils puissent revenir à l'école dont 1.1 millions résident dans des zones gravement touchées.


Pendant ces 1000 jours, l'ombre de la mort suit les enfants yéménites qui vivent toute sorte de danger. Ils mènent une vie pleine d'horreur, ce qui a influencé leur moral et leurs comportements.




Dans ce contexte, des études scientifiques expliquent que les enfants victimes d'une guerre d'une manière directe, ayant vu leurs maisons détruire ou la perte de leurs proches, auront une forte tendance à la violence. Ils vivront plusieurs changements laissant un mauvais impact sur leur vie : les sautes d'humeur, la perte d'appétit, les troubles de sommeil, l'énurésie, l'anxiété, la dépression, la peur, l'hésitation, la dispersion de l'attention, l'oubli en particulier de ce qui est lié l'éducation.

Ces enfants ont particulièrement besoin d'un soutien psychologique, afin qu'ils puissent tourner la page et commencer une nouvelle vie pleine de paix et de bonheur. De cette façon, l'UNICEF a tendu la main à 295 324 enfants dans les zones touchées par la guerre durant la période du janvier au juillet 2017.

Les enfants yéménites vivent une tragédie que les mots ne peuvent pas décrire... une guerre, pendant laquelle seuls eux, qui vont payer cher... un vrai drame, des pertes de familles et des amis... Une guerre qui a volé leur enfance et les a rendus comme des fleurs fanées sans beauté ni odeur... une guerre, qui a marqué dans leurs visages enfantins des rides et des sourires pâles et désespérés... une guerre, qu'ils ne pourront jamais surmonter tout seuls.

1000 jours et les enfants yéménites déplorent et interpellent la conscience de l'humanité juste pour savoir pourquoi cela leur est arrivé.?! Est-ce une punition ?! N'est-il pas temps d'arrêter ce drame ??




Par:ASMA BAJASH/AM





  plus d'information (L‘agression saoudienne contre le Yémen)
Mis a jour le: Jeudi 17 Janvier 2019 20:37:09 +0300