Agence de Presse Yéménite (SABA)
  Page principale   le président   Locales   L‘agression saoudienne contre le Yémen   Sur l‘agence   Tourisme   Sur le Yémen  
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Possibilité de soutien de CARE pour le secteur de l'enseignement technique au Yémen discutée
[Dimanche 18 Novembre 2018]
Rencontre entre al-Kumaim et le représentant résident du PAM
[Dimanche 18 Novembre 2018]
Libération de 45 trompeurs à Dhamar
[Dimanche 18 Novembre 2018]
Le président par intérim du Conseil de la Choura félicite le Sultanat d'Oman
[Dimanche 18 Novembre 2018]
Al-Ezzi rencontre le représentant résident adjoint du HCR
[Dimanche 18 Novembre 2018]
 
  L‘agression saoudienne contre le Yémen
2 raids aériennes sous contrôle saoudien frappent Hodeida
[Dimanche 18 Novembre 2018]
La coalition d'agression américano-saoudienne bombarde des zones frontalières de Saada
[Dimanche 18 Novembre 2018]
L'armée lance une attaque contre des sites de mercenaires dirigés par la coalition à Hodeida
[Dimanche 18 Novembre 2018]
Séquence montrant l'armée infligant à l'agression des mercenaires menés par la coalition de lourdes pertes à la côte ouest
[Dimanche 18 Novembre 2018]
Civil tué et 2 blessés dans un bombardement saoudien contre des zones frontalières à Saada
[Dimanche 18 Novembre 2018]
 
  Economie
Analyse des offres de bons du Trésor supérieurs à 84 milliards de YR à la banque centrale du Yémen
[Jeudi 15 Novembre 2018]
La production de café au Yémen atteindra 50 000 tonnes d'ici 2025: ministre de l'Agriculture
[Mardi 13 Novembre 2018]
Services de sécurité traitent avec 73 affairs au cours de la première semaine de novembre
[Lundi 12 Novembre 2018]
Campagne pour l'obtention gratuite de certificats de naissance à Hodeida
[Lundi 12 Novembre 2018]
Réalisation de 2 projets d’électricité à Sanaa discutée
[Lundi 12 Novembre 2018]
 
  Enquêtes et reportages
Une vidéo montre l'armée brûle un véhicule militaire dirigé par un saoudien à Hajjah
[Samedi 17 Novembre 2018]
L'armée tue et blesse des dizaines de miliciens dirigés par les Saoudiens à Marib
[Vendredi 09 Novembre 2018]
L'armée inflige aux mercenaires de la coalition de grandes pertes durant les dernières heures : Rapport
[Samedi 27 Octobre 2018]
L'armée inflige aux mercenaires de l'aggression payés par les saoudiens lourdes pertes Durant les dernière 24 heures
[Samedi 13 Octobre 2018]
Rapport : L'armee infilige aux mercenaires payés par les saoudiens grandes pertes duarnt les dernières 24 heures
[Mercredi 10 Octobre 2018]
  Enquêtes et reportages
Renforcer la résilience des gens au Yémen
[Samedi 22 Avril 2017]

GENEVE, 22 Avril (SABA)- La population yéménite fait face à la plus importante crise humanitaire au monde. Plus de 17 millions de personnes à travers le pays sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë et ce chiffre est appelé à augmenter alors que le conflit continue de peser sur leur capacité à produire, à importer, à distribuer et à acheter de la nourriture.

Plus de 7 millions de personnes risquent de sombrer dans la famine tandis que le reste peine à satisfaire ses besoins nutritionnels minimums, malgré l’aide humanitaire externe.

Seule une solution politique peut mettre un terme à ces souffrances car il ne peut y avoir de paix sans sécurité alimentaire. Plus le temps passe sans parvenir à mettre en œuvre un plan de redressement, plus le fardeau sera coûteux en termes de ressources et de moyens de subsistance.

Le Yémen possède une population très jeune avec quelque 2,2 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans souffrant de malnutrition aiguë. Une nutrition inadéquate chez l’enfant lors de ses toutes premières années de vie peut compromettre de manière permanente son développement. Il est donc impératif d’agir.

Afin d’éviter que la sécurité alimentaire ne se détériore davantage, le renforcement immédiat des moyens d’existence (principalement l’agriculture et la pêche) doit faire partie intégrante de l’intervention humanitaire. Cette année, la FAO a lancé un appel aux dons de 48,4 millions de dollars pour venir en aide à 3 millions de personnes.

En 2016, la production agricole et les zones cultivées ont diminué de 38% à cause du manque d’intrants. La production animale a, elle, chuté de 35%. La situation ne devrait pas s’améliorer en 2017, à moins que la communauté internationale n’intervienne.

La FAO, présente sur le terrain depuis 1990, travaille sans relâche dans un contexte sécuritaire extrêmement difficile, pour fournir une aide d’urgence afin de relancer la production agricole. Il s’agit notamment de fournir des intrants tels que des kits de production agricole permettant une rotation rapide avec des semences végétales, des réservoirs de stockage d’eau, des pompes solaires, du fourrage, de l’engrais, des bateaux de pêche, des filets de pêche, ainsi qu’un équipement opérationnel et matériel.

Ces kits de production, conçus pour aider à nourrir des familles de 20 personnes durant six mois, représentent une aide humanitaire rentable, en particulier pour les déplacés internes, qui constituent plus de 10% de la population et dont la grande majorité dépend de l’agriculture. Pour beaucoup de familles vivant dans des zones reculées, ces kits représentent leur unique bouée de sauvetage pour se nourrir.

Parallèlement, la FAO travaille à renforcer les réseaux vétérinaires afin de vacciner et traiter les animaux malades et contenir ainsi de possibles maladies animales transfrontalières.

Rendre le système alimentaire yéménite plus durable sera un effort sur le long terme, requérant des changements importants dans la manière de produire. Cela impliquera aussi la mise en place de nouvelles chaînes de valeurs et de logistique pour ce qui sera le principal secteur économique du pays. L’agriculture emploie en effet déjà plus de la moitié de la main-d’œuvre et est la principale source de revenus pour près de 60% des ménages.

Même en temps de paix, le Yémen sera confronté à des défis énormes alors que seulement 4% des terres du pays sont arables et que les ressources en eau sont extrêmement limitées. Néanmoins, sa population peut être capable de créer un système alimentaire viable et durable. Cela nécessite une approche simultanée basée sur une assistance humanitaire et des programmes de renforcement de la résilience.

C’est dans ce contexte que l’ONU organise, le 25 avril au Palais des Nations, une conférence de promesses de dons de haut niveau pour la crise humanitaire au Yémen, conférence coorganisée par les gouvernements suisse et suédois. (TDG)

SABA
  plus d'information (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Dimanche 18 Novembre 2018 23:26:34 +0300