Agence de Presse Yéménite (SABA)
  Page principale   le président   Locales   L‘agression saoudienne contre le Yémen   Sur l‘agence   Tourisme   Sur le Yémen  
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Le vice-Premier ministre chargé de la sécurité et de la défense rencontre la délégation du CICR
[Mercredi 02 Mai 2018]
Le président met l'accent sur la résolution du problème de chevauchement entre le capital et la province de Sanaa
[Mardi 01 Mai 2018]
Président: La province de Hodeïda sera une prioritaire dans le développement
[Mardi 01 Mai 2018]
L'envoyé de l'ONU retournera à Sanaa pour chercher la paix
[Lundi 30 Avril 2018]
Sana'a accueillera atelier scientifique sur endoscopes gastro-intestinaux, voies biliaires
[Lundi 30 Avril 2018]
 
  L‘agression saoudienne contre le Yémen
3 Frappes aériennes menées par la coalition d'agression contre Sanaa
[Dimanche 20 Mai 2018]
Rapport: Armée, les comités mènent des opérations militaires contre la force de la coalition pendant plus de 24 heures
[Samedi 19 Mai 2018]
Rapport: 18 raids de coalition d'agression US-saoudienne et des attaques au sol contre le Yémen pendant 24 heures
[Samedi 19 Mai 2018]
L'armée du Yémen tire un missile balistique sur Jizan
[Samedi 19 Mai 2018]
13 mercenaires tués, blessés dans une opération de tir de précision en première ligne
[Samedi 19 Mai 2018]
 
  Economie
Coalition saoudienne détruit d'importants monuments historiques à Sanaa
[Dimanche 29 Avril 2018]
Le secteur agricole au Yémen perd plus de 16 millions $ en raison de l'agression saoudo-américaine
[Mardi 28 Mars 2017]
Analyse des offres d'achat des bons du trésor par la BCY
[Vendredi 24 Mars 2017]
Le Japon apporte une contribution de 13 millions $ au PAM, destinés au financement de programmes d’assistance alimentaire au Yémen
[Mercredi 08 Mars 2017]
Amarn: Inauguration du projet des aides d'urgence au district d'Al-Swdah
[Dimanche 12 Février 2017]
 
  Enquêtes et reportages
Des organisations internationales accusent les autorités saoudiennes de détenir des militants des droits de l'homme
[Dimanche 20 Mai 2018]
Report: Une nouvelle offensive de coalition féroce déplace des dizaines de milliers de civils yéménites de Hodeidah - Amnesty
[Samedi 19 Mai 2018]
The Hill: les législateurs américains cherchent à limiter l'implication des ÉU dans la guerre du Yémen
[Samedi 19 Mai 2018]
Middle East Eye: La force d'occupation militaire des EAU se retire du Socotra du Yémen en vertu d'un accord saoudien
[Vendredi 18 Mai 2018]
Report: Pertes de la coalition d'agression saoudienne et ses mercenaires durant les dernière heures
[Lundi 14 Mai 2018]
  Enquêtes et reportages
Renforcer la résilience des gens au Yémen
[Samedi 22 Avril 2017]

GENEVE, 22 Avril (SABA)- La population yéménite fait face à la plus importante crise humanitaire au monde. Plus de 17 millions de personnes à travers le pays sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë et ce chiffre est appelé à augmenter alors que le conflit continue de peser sur leur capacité à produire, à importer, à distribuer et à acheter de la nourriture.

Plus de 7 millions de personnes risquent de sombrer dans la famine tandis que le reste peine à satisfaire ses besoins nutritionnels minimums, malgré l’aide humanitaire externe.

Seule une solution politique peut mettre un terme à ces souffrances car il ne peut y avoir de paix sans sécurité alimentaire. Plus le temps passe sans parvenir à mettre en œuvre un plan de redressement, plus le fardeau sera coûteux en termes de ressources et de moyens de subsistance.

Le Yémen possède une population très jeune avec quelque 2,2 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans souffrant de malnutrition aiguë. Une nutrition inadéquate chez l’enfant lors de ses toutes premières années de vie peut compromettre de manière permanente son développement. Il est donc impératif d’agir.

Afin d’éviter que la sécurité alimentaire ne se détériore davantage, le renforcement immédiat des moyens d’existence (principalement l’agriculture et la pêche) doit faire partie intégrante de l’intervention humanitaire. Cette année, la FAO a lancé un appel aux dons de 48,4 millions de dollars pour venir en aide à 3 millions de personnes.

En 2016, la production agricole et les zones cultivées ont diminué de 38% à cause du manque d’intrants. La production animale a, elle, chuté de 35%. La situation ne devrait pas s’améliorer en 2017, à moins que la communauté internationale n’intervienne.

La FAO, présente sur le terrain depuis 1990, travaille sans relâche dans un contexte sécuritaire extrêmement difficile, pour fournir une aide d’urgence afin de relancer la production agricole. Il s’agit notamment de fournir des intrants tels que des kits de production agricole permettant une rotation rapide avec des semences végétales, des réservoirs de stockage d’eau, des pompes solaires, du fourrage, de l’engrais, des bateaux de pêche, des filets de pêche, ainsi qu’un équipement opérationnel et matériel.

Ces kits de production, conçus pour aider à nourrir des familles de 20 personnes durant six mois, représentent une aide humanitaire rentable, en particulier pour les déplacés internes, qui constituent plus de 10% de la population et dont la grande majorité dépend de l’agriculture. Pour beaucoup de familles vivant dans des zones reculées, ces kits représentent leur unique bouée de sauvetage pour se nourrir.

Parallèlement, la FAO travaille à renforcer les réseaux vétérinaires afin de vacciner et traiter les animaux malades et contenir ainsi de possibles maladies animales transfrontalières.

Rendre le système alimentaire yéménite plus durable sera un effort sur le long terme, requérant des changements importants dans la manière de produire. Cela impliquera aussi la mise en place de nouvelles chaînes de valeurs et de logistique pour ce qui sera le principal secteur économique du pays. L’agriculture emploie en effet déjà plus de la moitié de la main-d’œuvre et est la principale source de revenus pour près de 60% des ménages.

Même en temps de paix, le Yémen sera confronté à des défis énormes alors que seulement 4% des terres du pays sont arables et que les ressources en eau sont extrêmement limitées. Néanmoins, sa population peut être capable de créer un système alimentaire viable et durable. Cela nécessite une approche simultanée basée sur une assistance humanitaire et des programmes de renforcement de la résilience.

C’est dans ce contexte que l’ONU organise, le 25 avril au Palais des Nations, une conférence de promesses de dons de haut niveau pour la crise humanitaire au Yémen, conférence coorganisée par les gouvernements suisse et suédois. (TDG)

SABA
  plus d'information (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Dimanche 20 Mai 2018 01:59:58 +0300