Agence de Presse Yéménite (SABA)
  Page principale   le président   Locales   L‘agression saoudienne contre le Yémen   Sur l‘agence   Tourisme   Sur le Yémen  
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Taiz: Ciblage de rassemblements de mercenaires
[Lundi 30 Octobre 2017]
Femme yéménite réussit à régler problème de vengeance
[Samedi 28 Octobre 2017]
Manarat organise une célébration sous le titre"26 Septembre l'anniversaire d''un pays"
[Mercredi 27 Septembre 2017]
Trois civils tués à Hajja dans un raid saoudien
[Mercredi 06 Septembre 2017]
Le Président al-Sammad félicite le Président de la République d'Ouzbékistan pour le Jour de l'Indépendance
[Samedi 02 Septembre 2017]
 
  L‘agression saoudienne contre le Yémen
Neuf raids aériens contre Sanhan à Sana'a
[Mardi 12 Décembre 2017]
Raids aériens de l'agression contre la salle sportive de Hajjah
[Mardi 12 Décembre 2017]
Deux raids contre l'Hôpital d'Hais
[Lundi 11 Décembre 2017]
11 Raids contre les diverses zones du gouvernorat d'Hajjah
[Lundi 11 Décembre 2017]
11 Raids contre les diverses zones du gouvernorat d'Hajjah
[Lundi 11 Décembre 2017]
 
  Economie
Le secteur agricole au Yémen perd plus de 16 millions $ en raison de l'agression saoudo-américaine
[Mardi 28 Mars 2017]
Analyse des offres d'achat des bons du trésor par la BCY
[Vendredi 24 Mars 2017]
Le Japon apporte une contribution de 13 millions $ au PAM, destinés au financement de programmes d’assistance alimentaire au Yémen
[Mercredi 08 Mars 2017]
Amarn: Inauguration du projet des aides d'urgence au district d'Al-Swdah
[Dimanche 12 Février 2017]
ONU: Plan d'action humanitaire à la situation au Yémen ayant besoin de 2,1 milliards dollars
[Jeudi 09 Février 2017]
 
  Enquêtes et reportages
L'histoire d'une ville embrassant tout le monde
[Mardi 14 Novembre 2017]
Femme yemenite regle un probleme de vegenance!
[Samedi 28 Octobre 2017]
Alain Corvez: Les pays occidentaux complices de crimes contre l’humanité au Yémen
[Lundi 08 Mai 2017]
Renforcer la résilience des gens au Yémen
[Samedi 22 Avril 2017]
Ex-diplomate canadien: Les États-Unis et l'OTAN continuent d'ignorer le massacre de civils au Yémen
[Jeudi 06 Avril 2017]
  Enquêtes et reportages
Dangers sanitaires de l'arrosage des fermes avec des eaux usées
[Dimanche 25 Janvier 2015]

Eaux usées: meurtrier de remplacement

SANA'A, 25 Jan. (SABA) - Près de l'aéroport de Sana'a se manifeste un exemple le plus claire de ce que nous aimerions en parler, c'est l'irrigation agricole avec des eaux usées non traitées.

Peut-être tout le monde sait que le Yémen est un pays pauvre hydrauliquement, et que des différentes causes de plusieurs le rendait "comme ca", dont le plus important facteur est la forte croissance démographique et l'épuisement des eaux souterraines d'une façon aléatoire et injuste, ainsi que l'agriculture qui sont des produits inutiles, surtout la culture du qat, qui draine environ 90% de l'eau agricole.

Vu cette pauvreté de l'eau et pour remédier à la pénurie aiguë des eaux de l'irrigation, des agriculteurs ont délibérément recouru à utiliser les eaux usées dans de nombreux domaines au Yémen pour combler cette lacune, ils y voient une autre alternative pour atteindre leurs objectifs, c'est les eaux usées.

À la périphérie de la ville de Sana'a "comme les districts de Bani Al-Harith, Ibb, Taiz et Dhamar, et la zone d'Al-Shiab à Aden et d'autres... où ils s'accumulent des eaux usées dans un des obstacles géants, d'un grand nombre de pompes et de tuyaux s'entendent à ces zones , pour arroser des cultures destinées à la consommation humaine et à la nourriture pour le bétail, qui font usage de leurs viandes et laits , donc est-ce que telle procédure est saine?

M. Hussein Moubarak, l'un des agriculteurs du district de Bani Al-Harith et des d'autres dizaines d'autres comme lui ont construit une barre et d'autres ont trouvé eux-mêmes forcés de le faire en justifiant: "Nous n'avons pas d'alternative, et sans cela nous pouvons faire rien , et peut-être nous devons mendier".

Physique de l'eau

"Les eaux usées des utilisations humaines de l'eau sont soit des eaux grises (soit ceux de cuisines et de lavage) ou ceux noirs (eau de toilettes)"

Elles ont divisé comme cela par le professeur du département de pollution de plante, le Professeur à l'Université de Sana'a, Dr Mohammad Hashim".

Pour exprimer leurs composants D. Hashim dit, comme un spécialiste de la pollution de l'environnement et de l'analyse des pesticides Agricoles: "eaux usées biologiquement contiennent des contaminants biologiques ou microbiennes comprenant divers microbiologies, des organismes primaires et bactériennes et des champignons, comprenant également des algues, des fougères, des graines plantes et des matériaux végétaux fermentés".

Ajoutant que l'origine de ces organismes est l'homme infecté ou le transporteur de ce pathogène, notant qu'un gramme de fèces peut contenir dix millions de virus, un million de bactéries, un millier de sacs des parasites et près d'une centaine d'œufs de parasites.

Le deuxième aspect des polluants contenus dans les eaux usées, selon D. Hashim, est les «contaminants chimiques", où les eaux usées contenant une forte concentration de métaux lourds.

Clarifiant qu'une étude menée par des spécialistes sur des échantillons arrosés par des eaux usées contenant une teneur élevée en métaux lourds, dont la proportion de l'un de ses éléments qui est le plombe a atteint à 24 fois de la limite autorisée par l'Organisation mondiale de la santé, ainsi que d'autres métaux, tels que le mercure, le cadmium, le nitrite , contenues dans les eaux usées.

- Que signifie que les eaux usées contenant ces ingrédients?

La réalité de la situation

Des spécialistes dans le domaine des eaux et de l'environnement estiment qu'au Yémen la rareté de l'eau nécessite une recherche d'alternatives.

Selon Dr Hashim, un des intéressants à cet égard, les eaux usées représentent des alternatives les plus importantes qui doivent être utilisées dans le domaine de l'agriculture, afin de préserver l'eau douce qui est gaspillé dans ce domaine.

Mais il souligne que les eaux usées traitées de la deuxième et troisième degrés selon les normes internationales, qui deviennent peut-être sécuritaire à l'utilisation à cet effet.

Ici commence le problème d'être claire, comme les spécialistes dans la station du traitement de l'eau à côté de l'aéroport de Sana'a plaignent que certains des agriculteurs de la région retirent des eaux usées des bouches d'égout avant d'être entrées dans la station et les utilisent pour irriguer les cultures ou les vendre à d'autres agriculteurs, mais qu'il est le problème avec cela tant qu'ils contribuent à la décharge des eaux usées, afin de ne pas s'accumuler dans la région?

D'autant plus que la station de traitement a été établie pour traiter les déchets d'un demi million de personnes, tandis que ce qui y arrive est les déchets des résidents de Sana'a qui approchent maintenant de trois millions de personnes.

Selon Dr. Hashim, la Charia'a Islamique, les normes sanitaires et de l'environnement interdisent l'irrigation de la culture avec eaux usées non traitées, et des milliers de personnes sont exposées à des risques sanitaires d'énormes conséquences.

" Cela signifie la seule option devant les agriculteurs est l'attente pour ce qui est produit à partir des stations de traitement de l'eau et en profiter pour irriguer leurs cultures, mais cela signifie-t-il que les eaux usées provenant de ces traitement sont sûres à cet effet.

Selon les experts environnementaux on peut adapter des eaux usées à des fins, que peut –on utiliser pour des fins agricoles dans le cas de les traiter correctement, mais le problème est que le traitement à cette fin est très cher, et que l'utilisation des eaux usées traitées est soumise aux plusieurs termes qui dépendent de la qualité de l'eau produite, le type de cultures et le degré de leur conformité aux normes de taux de pollution.

Dans le domaine de l'irrigation sans restriction on utilise l'eau traitée pour tous les types de cultures, sans exception, et dans le cas où la qualité de l'eau produite de la station de traitement ne dépasse pas les niveaux maximaux de contamination.

Tandis que l'irrigation sans restriction est utilisée pour irriguer toutes les cultures, sauf les légumes et les plantes, dont les fruits touchent l'eau de fruits dans le cas de la mauvaise qualité de l'eau produite à partir de la station du traitement violant les normes précédentes.

- "Cependant, nous avons la vie privée au Yémen," Ainsi dit Hashim, il continue en disant: "Nous pouvons recommander d'utiliser de l'eau bilatérale traitée d'une façon correcte, et aussi dans l' utilisation restreinte toute pour irriguer les arbres d'ornement et les îles des rues et des espaces vertes, et de l'eau traitée d'une façon triple, nous pouvons l'utiliser pour irriguer arbres qui les fruits ne touchent pas l'eau comme ceux des fruits, mais le traitement initial est impossible de l'utiliser, parce que le traitement primaire est celui de l'enlèvement de blocs solides, ce qui signifie que tous les composants graves existent encore, ce qui se passe dans nos stations.

Leurs capacités ne permettent pas de traiter les eaux d'une façon appropriée, donc on ne peut pas considérer ces eaux non traitées et ne recommande pas leur utilisation du tout pour irriguer les cultures, desquelles qui profitent le bétail ou l'homme .

-Il semble différent sur le terrain, les marchés dans diverses provinces sont remplis de produits agricoles, à la fois ceux qui ont été arrosés par les eaux usées ou d'eaux douces, et chaque jour on consomme d'énormes quantités de ces deux genres, sans savoir ou sans distinguer la bonne et la mauvaise, donc quoi peut-on prévoir de ces produits¿

Risques pour la santé

Des spécialistes confirment que les eaux usées sont une source de contamination bactérienne et chimique, et dans le cas qu'on les utilise pour irriguer les cultures, celles-ci deviennent contaminées et une source pour le transfert de nombreuses maladies en vigueur, peu importe comment exposés à la chaleur.

Ces eaux ont provoqué beaucoup de graves infections virales, y compris l'hépatite virale, les souches de grippe porcine causant la polio, le virus de Rio qui cause la diarrhée, le virus de la fièvre glandulaire, le virus de Coxsackie qui provoque l'épidémie myocardite, la méningite et l'angine de poitrine, echovirus qui provoque une inflammation de la pneumonie, la méningite et les infections intestinales qui causent la diarrhée aiguë, et d'autres, provoquent aussi l'infection dans de nombreux types de bactéries et de parasites, , y compris:

Salmonella, le choléra, la typhoïde, la dysenterie avec tous ses types , la bactérie Escherichia coli, causant l'inflammation intestinale aiguë sévère accompagnée de la diarrhée sanglante et la déshydratation, fièvre et perte de poids et des douleurs intestinaux aigues, provoquent souvent surtout dans la mort des enfants.

-En ce qui concerne les métaux lourds contenus dans les eaux usées, le problème ne s'arrête pas à l'absorption humaine de légumes irrigués par cette eau, mais encore les animaux, surtout si le bétail qui consomme des fourrages, qui contiennent une forte proportion de ces métaux.

Donc ces produits tels que la viande et le lait transportent ces polluants pour l'homme, y compris le cadmium, le nickel, le cuivre, le zinc, le plomb et le mercure, qui causent des dommages au cerveau, surtout pour les enfants, la paralysie du système nerveux et la cécité, et peut être la personne peut souffrir d'insuffisance rénale ou hépatiques chroniques ou un dysfonctionnement du système nerveux dans l'ensemble de ses membres et puis la mort.

Il y a plusieurs classes de la société sont plus vulnérables aux dangereux, les propriétaires des fermes et leurs familles, et ceux qui travaillent dans les fermes, leurs familles et les consommateurs de culture, y compris des commerçants et des travailleurs des transports, ainsi que les consommateurs du viande, du lait et des cultures irriguées avec les eaux non traitées et les personnes qui vivent à proximité de ces fermes.

Une autre forme de risque

Les dangers des eaux de drainage et des eaux usées n'ont pas leurs effets direct sur la santé du peuple seulement, mais s'étend à la terre irriguée avec des eaux usées, où les spécialistes confirment qu'ils deviennent inaptes à s'investir pleinement, comme les pores se ferment totalement ou seront salés.

Ils affirment que le sol dans la première période peut donner un grand profit, en raison que ces eaux contenant des substances qui le causent, mais cela ne signifie pas que le sol est devenu la meilleur, mais tout au contraire, après une période de temps son état devient complètement très mal.

- L'autre chose importante, selon Dr. Hashim est "La matière solide précipitée durant le traitement, nommée la boue," celle-ci contient encore des composants nocifs et est utilisée comme engrais organique, et assumée d'être utilisée comme engrais pour les laisser jusqu'à ce que ils complètement seront sèches, puis enterrée pendant un certain temps jusqu'à ce que ces polluants nocifs seront morts et puis on les utilise, après avoir subi des tests prouvant qu'ils ne contiennent pas d d'organismes nuisibles.

Mais ce qui se passe en vérité que ces matières sont prises directement à partir de la station, encore humide et on les utilise comme engrais d'une façon directe, et cela la catastrophe.

Loin de ce qui se passe, en terme de l'utilisation de pesticides pour tuer les insectes, dans ou dehors des stations de traitement, puis ils se précipitent sur les déchets, et on les utilise comme engrais, ce qu'il signifie qu'on les utilise comme d'engrais et de pesticides absorbés directement par les plantes, en plus des pesticides utilisés par les agriculteurs même pour pulvériser les mêmes cultures agricoles, ce qui représente une véritable catastrophe écologique.

Faits dangereux

Peut-être l'opération de drainage avec des eaux d'irrigation ou soi-disant "eaux usées" n'ont pas atteint le niveau important, où il est encore pratiqué dans certaines zones, mais elles sont pratiquées sous le silence complet, et cela signifie qu'il est possible d'étendre ces pratiques pour atteindre les opérations de transfert de ces eaux pour l'irrigation des fermes dans les zones très loin, en particulier à l'absence de toute loi pour dissuader telles pratiques, ce qui signifie de plus en plus des risques pour la santé causés par ces pratiques.

Selon le livre «pesticides et les toxicités des métaux," le plombe est toxique à tous les niveaux de dosage et représente l'un des agents causant cancérigène, anémie et absorbé par les plantes, dont les feuilles seront mangées, la dose journalière permis pour la personne du plomb est de 0,01 ml par kg, tandis que le mercure, il s'accumule principalement dans le foie, les reins et le cerveau, et comprend des composés hautement toxiques et le corps n'a pas se débarrasser d'eux que dans l'urine ou les selles, et ces métaux s'y accumulent.

La dose toxique pour le corps est de 25 à 40 ml par kg, soit d'une fois ou cumulativement, tandis que le cadmium est considéré comme un élément cancérogène et remplace le calcium dans l'os provoquant sa fragilité, des anomalies des différents os et dans les dernières étapes provoquant une inflammation de la moelle osseuse, et les résultats de l'examen des échantillons des eaux usées irriguées ont montré que les concentrations de nitrite dans ces eaux sont très dangereuses, parce que leur taux est plus élevés du taux possible, ce qui ne devrait pas dépasse 0,001 ml par kilo.

- Peut-être la véritable tragédie est celle d'irriguer les cultures qui seront mangées sans cuire et les fermes de qat dans ces zones sont irriguées avec d'eaux usées, et la chose étrange, qu'ils sont vendus dans un grand marché populaire, et qu'elles sont vendues avec des prix chers, comme l'un des plus qualificatifs types de qat, ajouter à cela les eaux usées sont imprégnées dans le sol, résultant l'accès de ces aux eaux souterraines, les eaux potables que nous utilisons dans notre vie quotidienne.

Donc, on devrait sonner l'alarme pour l'utilisation des eaux usées dans l'irrigation et l'arrosage des cultures et le ministère de l'Eau, celui de l'Agriculture et celui de la Santé, les conseils locaux et les médias doivent jouer leur rôle pour protéger la communauté de cette catastrophe, et on devrait également adopter de certains règles pour permettre l'utilisation d'un traitement bilatéral ou triple de l'eau et respecter les restrictions concernant leurs utilisations.

En fin, il faut trouver une législation sérieuse à travers lequel, peut-on traiter le problème et le résoudre.

Traduit par: Ahmad Al-Mutawakel-Majid Al-Jabery


Saba
  plus d'information (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Mardi 12 Décembre 2017 20:50:40 +0300