Agence de Presse Yéménite (SABA)
  Page principale   le président   Locales   L‘agression saoudienne contre le Yémen   Sur l‘agence   Tourisme   Sur le Yémen  
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Taiz: Ciblage de rassemblements de mercenaires
[Lundi 30 Octobre 2017]
Femme yéménite réussit à régler problème de vengeance
[Samedi 28 Octobre 2017]
Manarat organise une célébration sous le titre"26 Septembre l'anniversaire d''un pays"
[Mercredi 27 Septembre 2017]
Trois civils tués à Hajja dans un raid saoudien
[Mercredi 06 Septembre 2017]
Le Président al-Sammad félicite le Président de la République d'Ouzbékistan pour le Jour de l'Indépendance
[Samedi 02 Septembre 2017]
 
  L‘agression saoudienne contre le Yémen
Ciblage de rassemblements de mercenaires de l'agression
[Dimanche 10 Décembre 2017]
Sept raids contre Hais et Al-Touhaita
[Dimanche 10 Décembre 2017]
Ciblage de rassemblements de mercenaires de l'agression
[Dimanche 10 Décembre 2017]
15 Raids contre Saada, Najran et Asir
[Dimanche 10 Décembre 2017]
Deux raids contre Al-Mawhweet
[Samedi 09 Décembre 2017]
 
  Economie
Le secteur agricole au Yémen perd plus de 16 millions $ en raison de l'agression saoudo-américaine
[Mardi 28 Mars 2017]
Analyse des offres d'achat des bons du trésor par la BCY
[Vendredi 24 Mars 2017]
Le Japon apporte une contribution de 13 millions $ au PAM, destinés au financement de programmes d’assistance alimentaire au Yémen
[Mercredi 08 Mars 2017]
Amarn: Inauguration du projet des aides d'urgence au district d'Al-Swdah
[Dimanche 12 Février 2017]
ONU: Plan d'action humanitaire à la situation au Yémen ayant besoin de 2,1 milliards dollars
[Jeudi 09 Février 2017]
 
  Enquêtes et reportages
L'histoire d'une ville embrassant tout le monde
[Mardi 14 Novembre 2017]
Femme yemenite regle un probleme de vegenance!
[Samedi 28 Octobre 2017]
Alain Corvez: Les pays occidentaux complices de crimes contre l’humanité au Yémen
[Lundi 08 Mai 2017]
Renforcer la résilience des gens au Yémen
[Samedi 22 Avril 2017]
Ex-diplomate canadien: Les États-Unis et l'OTAN continuent d'ignorer le massacre de civils au Yémen
[Jeudi 06 Avril 2017]
  Enquêtes et reportages
Yémen: Une nouvelle stratégie pour renforcer la confiance des donateurs
[Jeudi 15 Janvier 2015]
SANA'A, 10 Jan. (SABA)- Le Ministère de la Plan et de la Coopération internationale a lancé une nouvelle stratégie de travail en vue de renforcer le rôle du ministère dans la direction du processus de développement économique et de mise en œuvre des projets financés par les donateurs.

Cette stratégie vise à renforcer la confiance mutuelle entre le gouvernement et la communauté des donateurs et à mettre en œuvre des réformes visant à améliorer l'efficacité des secteurs techniques dans le ministère, y compris dans les aspects de la préparation du projet, des politiques économiques et des plans de développement.

Grâce à cette stratégie, le ministère travaillera selon les directives fondées sur la participation de toutes les organismes gouvernementaux concernés, les organisations civiles du secteur privé dans le processus de la préparation et de la mise en place des solutions contribuant à traiter des obstacles liés à des projets au point mort afin de bénéficier des subventions fournies par les donateurs au Yémen.

Selon un rapport publié par le ministère de la Plan et de la Coopération internationale, dont l'Agence SABA a obtenu une copie, le rapport a confirmé que les efforts inlassables déployés par le ministère pour réactiver les subventions, les aides et les prêts qui ont été suspendus par certains donateurs pour plusieurs raisons, la plus importante l'absence de sécurité et de la stabilité au Yémen et certaines lacunes par le côté du gouvernement.

Le rapport souligne que ces efforts ont commencé à réactiver un prêt bonifié de 50,000,000 de dollars, fourni par la Banque mondiale pour mettre en œuvre de projets de développement dans le secteur de l'électricité au Yémen, qui avait été annulé en raison de l'absence de l'engagement du Yémen à la transparence et les termes de l'accord antérieur.

Outre, la compréhension avec le gouvernement allemand pour rétablir la subvention afin de financer un projet pour l'eau et l'assainissement de la ville de Shahr, qui est évalué à 25 millions de dollars parce que la subvention avait été suspendu en raison de la détérioration de la sécurité dans la région où le projet est mis en œuvre.

Selon le rapport, le ministère de la Plan et de la Coopération internationale a travaillé depuis le début de Novembre dernier de tenir des réunions bilatérales avec des représentants des États, des organisations régionales et internationaux et des donateurs au Yémen, afin de renforcer la confiance mutuelle entre le Yémen et les donateurs. Ces réunions ont souligné l'importance de la coordination entre le soutien apporté au Yémen avec les tendances des priorités nationales, de l'activation du rôle des donateurs dans le soutien des efforts du gouvernement yéménite pour mettre en œuvre son programme inclus dans la Phase de transition.

40 Institut technique à la fois:
Dans le domaine du renforcement des capacités , de l'amélioration des indicateurs de développement humain au Yémen et de répondre des besoins des marchés locaux et étrangers de main-d'œuvre qualifiée, le ministère de la Plan et de la Coopération internationale, a signé les accords de financement avec chacun: le Fonds saoudien pour le développement, le Fonds d'Abou Dhabi pour le développement et la République de Corée du Sud, pour la création de (40) Instituts de l'Enseignement professionnel , y compris l'institut militaire de rééducation professionnelle.

De même, le rapport a indiqué que le travail est en cours dans la mise en œuvre de projets dans les domaines de (Éducation de base, le Fast Tract, le développement de l'enseignement secondaire et la scolarisation des filles), d'un financement de la communauté des donateurs et d'un coût total de 398 millions de dollars.

Projets vitaux en cours d'exécution:
Le rapport portait sur les projets vitaux en cours d'exécution, notant que le travail est toujours en cours dans la mise en œuvre du programme de routes rurales "Phase IV", qui comprend plus de 50 projets dans le domaine des routes dans les différentes régions du Yémen, co-financé par le Fonds koweïtien pour le développement, la Banque mondiale, le Fonds arabe pour le développement et le Fonds saoudien développement.

Ce programme, selon le rapport, vise à relier les zones rurales isolées et les villages avec les centres urbains et les villes afin de faciliter l'accès des biens et services de base à ces zones, à travers la création et le développement d'un certain nombre de routes rurales dans les différents gouvernorats de la République.

D'autre part, le rapport a indiqué que les projets inclus dans le programme de routes rurales sont caractérisés par sa forte intensité de main-d'œuvre, ce qui contribuera à la promotion du développement social et économique dans les zones bénéficiaires.

La reconstruction des zones touchées:

Le rapport a révélé la réussite du Ministère de la plan de fournir les fonds nécessaires pour le rétablissement et la réhabilitation des projets d'infrastructures, les centres communautaires et les unités administratives dans les gouvernorats suivantes: Abyan, Aden, Lahj, Sana'a, la ville de Sana'a, Saada, Amran, Hajjah, Shabwa et Taiz.

Actuellement, les travaux sont en cours dans la réhabilitation des rues des zones touchées dans la capitale Sana'a, et financés par le Fonds arabe pour le développement, qui a également accordé des subventions pour contribuer à la reconstruction de chaque installation et l'infrastructure des établissements publics et privés et la fourniture de l'assistance aux victimes, aux personnes affectées et déplacées dans la ville d'Abyan.

Outre, le fonds arabe contribue à la restauration et la réhabilitation ou la construction d'instituts techniques, industriels et agricoles, des écoles primaires, du Collège de l'éducation à l'Université d'Abyan, du centre de recherche agricole, de l'égreneuse de coton dans la ville d'Al-Koud, un Marché Central pour les légumes, les fruits et la viande dans la ville de Lauder et l'école secondaire commune dans la ville de Ja'ar.

Le rapport a indiqué que la reconstruction des zones touchées au gouvernorat d'Abyan, est avec la contribution du gouvernement allemand de 15 millions de dollars, des États-Unis de 20 millions de dollars et du gouvernement yéménite de 55 millions de dollars.

Par ailleurs, le ministère du plan a signé un accord avec le Fonds koweïtien pour le développement économique afin de contribuer au financement du développement du réseau de la transmission et de la distribution d'électricité dans la ville d'Aden, "Mansoura, Khormaksar, Alkhsav", d'un montant de dix millions de dinars koweïtiens, soit l'équivalent de 35 millions $.

Dans le même temps, le travail est en cours pour achever le projet de la deuxième centrale électrique de Marib, de 450 mégawatts, avec un financement du Fonds arabe et de l'Arabie Saoudite, d'un coût de 450 millions de dollars, en plus de la mise en œuvre du projet des zones rurales de l'électricité, financé par les donateurs, d'un coût de 117 millions de dollars.

Le Yémen et la Banque mondiale, au 19 Décembre 2014, ont signé un accord de subvention de 90 millions de dollars pour soutenir le programme du gouvernement yéménite visant à protéger les groupes les plus pauvres au pays.

Le projet comprend une contribution supplémentaire du gouvernement des États-Unis d'un montant de 28,47 millions de dollars à l'appui du processus des transferts monétaires fournis à plus d'un million de familles pauvres par le biais du Fonds de bien-être social qui est le principal programme de réseau de la sécurité sociale au Yémen, alors que la valeur totale des subventions dans le cadre du projet atteint 118.470.000 de dollars, selon le communiqué.

Il ya aussi deux accords pour fournir une aide alimentaire à plus de cinq millions de personnes au Yémen, avec le financement du Programme alimentaire mondial des Nations Unies, y compris les quatre millions de personnes pauvres, ceux qui souffrent de l'insécurité alimentaire, les personnes déplacées à l'intérieur, les mères et les jeunes enfants qui souffrent de malnutrition , en plus de 70 mille de réfugiés de la Corne de l'Afrique.

Dans ce contexte, le Japon a fourni une subvention de 25 millions de dollars pour fournir une aide alimentaire à plus d'un million de yéménites pendant six mois.

Le Fonde de développement agricole (IFAD) a également investi 90 millions de dollars pour la mise en œuvre du programme de développement rural intégré, qui comprend les villes de Lahj, d'Al- Dalea, d'Hodeida, de Taiz er de Dhamar.

Un contrat a été signé avec la société chinoise Hatan pour démarrer le projet de barrage Hassan à Abyan, avec un financement du Fonds d'Abou Dhabi pour le développement, et de commencer la mise en œuvre du développement agricole dans la région d'Al-Sahel dans l'Hadramaout et la mise en œuvre de quatre barrages à Hadramaout, financé par le Fonds arabe.

Actuellement, le travail est en cours pour achever la mise en œuvre du projet du port d'Al-Shahr (deuxième phase), financé par le Fonds arabe, en plus du lancement d'un projet visant à développer des installations d'eau et d'assainissement de la ville d'Al-Houta dans le gouvernorat de Lahj, financé par la Banque islamique et le Royaume-Uni.

Les projets récents:
Le rapport a confirmé qu'il ya un effort concerté par le ministère de la Plan et de la coopération internationale, en collaboration avec le ministère de l'Education pour compléter la mise en œuvre des activités et des projets inclus dans le cadre de l'élaboration du plan d'éducation de base, financé par plusieurs donateurs, d'un coût total de 75 millions de dollars.

Le rapport a expliqué qu'il ya un engagement de l'Arabie saoudite pour compléter de procédures de la mise en œuvre du projet d'hôpital d'enseignement et d'un Centre du cancer à l'Université Hadramaout d'un coût de 34 millions de dollars, du projet d'hôpital d'enseignement à Sana'a, d'un coût de 60 millions de dollars et du projet d'hôpital d'enseignement à Taïz, d'un coût de 40 millions de dollars. Bien que le Fonds arabe financera la mise en œuvre du projet d'hôpital d'enseignement à Aden, d'un coût de 75 millions de dollars.

Dans le même temps, les préparatifs sont en cours pour commencer la mise en œuvre du projet de construction de 12 Collèges communautaire et du Collège de Sabah Al-Ahmed à Socotra, financé par le Fonds koweïtien, d'un coût de 70 millions de dollars.

Le Fonds d'Abou Dhabi pour le développement financera le projet de la Faculté d'ingénierie (deuxième phase) à l'Université de Sana'a, d'un coût de 18 millions de dollars, tandis que le Sultanat d'Oman financera le projet de la Faculté des sciences à l'Université d'Hadramaout, d'un coût de 10 millions de dollars.

Le rapport a noté la mise en œuvre du projet de Médical City du roi Abdallah à Sana'a, en deux phases, d'un coût de 384 millions de dollars, le coût de la première phase estime à 230 millions de dollars, dont 200 millions de dollars fourni par le gouvernement saoudien et 30 millions $ par le gouvernement yéménite.

Dans le même contexte, le projet de Medical City du Sheikh Hamad à Taïz a été remis à l'Etat du Qatar, d'un coût de 200 millions de dollars, ainsi que la mise en œuvre du projet de l'hôpital central de Hodeïda, qui sera financé par le Royaume d'Arabie Saoudite, d'un coût de 65 millions $.

De même, le rapport a indiqué que le Sultanat d'Oman financera le projet de l'hôpital central dans la ville de Ghaida, d'un coût de 25 millions $ et le projet d'urgence à l'hôpital républicain d'Aden, d'un coût de 12 millions de dollars.

Il convient également, avec les donateurs, de financer le programme de soins de santé primaires, d'un coût total de 93 millions de dollars.

Le rapport a révélé les modalités de la mise en œuvre du projet de dessalement de l'eau dans la ville de Taïz, qui a coûté 500 millions de dollars, où l'Arabie saoudite s'est engagée à fournir 240 millions de dollars. Ainsi que la création des deux stations de dessalement de l'eau dans les deux villes Sayoun et de Tarim à Hadramaout sont mauvais et ajustement des installations, seront financés par le Fonds arabe, d'un coût de 74 millions de dollars.

Il a ensuite indiqué que 25 millions de dollars pour la mise en œuvre d'un projet de réseaux d'eau dans six régions à Sana'a, seront fournis par la Banque islamique. Le fonds d'Abu Dhabi s'est engagé à financer la mise en œuvre du Project de réseau d'assainissement de quatre villes (Dimt, Ibb, Al-Mahwit, Ataq), d'un coût de 25 millions de dollars.

Dans le même contexte, il a noté que l'Arabie Saoudite financera le projet d'assainissement de huit gouvernorats (Al-Dalea - Khamir- Shibam – Hazm-Al-jawf -Mnakha - Marib –Al-Baidha) d'un coût de 50 millions de dollars, ainsi que le Fonds arabe financera la réhabilitation du projet de l'assainissement dans la ville de Sana'a (Phase IV), d'un coût de 60 millions de dollars et du projet de la ville d'Aden, d'un coût de 42 millions de dollars.

En fait, le Fonds koweïtien financera la mise en œuvre du projet du port de l'île de Socotra, d'un coût de 60 millions de dollars. La création de l'unité d'exécution du projet du port de Broom–Houdrmout, avec le financement de l'Arabie saoudite, d'un coût de 150 millions de dollars, en plus de l'achèvement de la mise en œuvre du projet du développement du port d'Aden, financé par les Chinois, d'un coût de 500 millions de dollars. Le développement de l'aéroport de Sana'a International (Phase II), financé par le Fonds arabe et le Fonds koweitien, d'un coût de 320 millions de dollars.

Parmi les projets cités dans le rapport: des stations de transfert (dans les grandes lignes de transport et des stations de transfert Dhamar- Aden), qui seront financés par la Banque mondiale, le Fonds saoudien et le Fonds d'Abu Dhabi, d'un coût de 170 millions de dollars, ainsi que la mise en œuvre du projet de centrale éolienne de 60 mégawatts à Mocha, financé par des multis-donateurs, d'un un coût de 120 millions de dollars.

Dans ce rapport, le ministère du plan et de la coopération internationale a indiqué que le projet des lignes de transmission et des stations de transfert de (Al-habaylan- Labaus- Al-Baidha), seront financés par le Fonds koweïtien pour le développement, d'un coût de 50 millions de dollars, ainsi que le Fonds koweïtien financera le Project du réseau de distribution d'électricité pour la ville d'Aden (Phase II), d'un coût de 30 millions de dollars.

Traduit par: Jehad al-Selwi et Abdullah al-Sawadi

SABA
  plus d'information (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Lundi 11 Décembre 2017 00:02:31 +0300