Agence de Presse Yéménite (SABA)
  Page principale   le président   Locales   L‘agression saoudienne contre le Yémen   Sur l‘agence   Tourisme   Sur le Yémen  
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Le Premier ministre reçoit l'ambassadeur de France au Yémen
[Jeudi 19 Juillet 2018]
Le Chef de la révolution :" qui demande à des Yéménites de se retirer de leur ville d’al-Hodeïda, C’est comme si qui demande à des Français qu’ils abandonnent Paris
[Mercredi 18 Juillet 2018]
Le vice-ministre des Affaires étrangères rencontre le directeur du bureau politique de l'envoyé des Nations unies
[Mardi 17 Juillet 2018]
Le ministre des Affaires étrangères rencontre le représentant résident du Bureau de OIM
[Mardi 17 Juillet 2018]
Le Parlement approuve un rapport visant à exempter le gaz domestique des droits de douane, des taxes
[Lundi 16 Juillet 2018]
 
  L‘agression saoudienne contre le Yémen
Six mercenaires de l'agression abattu par des snipers à Jizan
[Vendredi 20 Juillet 2018]
Trois blessés suite des raids aériens contre Saada
[Vendredi 20 Juillet 2018]
Progression brisé des mercenaires à Lahjj
[Vendredi 20 Juillet 2018]
L'armée repousse une tentative d'infiltration de mercenaires saoudiens à Jabal Habashi
[Vendredi 20 Juillet 2018]
L’aéroport de Jizan pris pour cible par un missile balistique
[Jeudi 19 Juillet 2018]
 
  Economie
Le président du fonds de réhabilitation des routes vérifie le flux de travail dans le projet de réhabilitation des rues dans la capitale
[Samedi 07 Juillet 2018]
L'Autriche va fournir 1 million d'euros au Yémen
[Samedi 07 Juillet 2018]
Coalition saoudienne détruit d'importants monuments historiques à Sanaa
[Dimanche 29 Avril 2018]
Le secteur agricole au Yémen perd plus de 16 millions $ en raison de l'agression saoudo-américaine
[Mardi 28 Mars 2017]
Analyse des offres d'achat des bons du trésor par la BCY
[Vendredi 24 Mars 2017]
 
  Enquêtes et reportages
Report: L'armée inflige des mercenaires saoudiens de lourdes pertes pendant plus de 48 heures
[Dimanche 15 Juillet 2018]
Amnesty International: Les crimes des EAU au Yémen pourraient constituer des crimes de guerre
[Jeudi 12 Juillet 2018]
L'arsenal de missiles balistiques du Yémen conçu pour décourager les attaques ennemies
[Mercredi 11 Juillet 2018]
Rapport: L'armée du Yémen effectue des attaques terrestres contre les forces saoudiennes pendant 24 heures
[Mercredi 11 Juillet 2018]
HR enregistre 2 700 cas de détenus dans 9 prisons secrètes de Taiz
[Mardi 10 Juillet 2018]
  Enquêtes et reportages
Les femmes dans les conflits.. Attention internationale et manque de statistiques
[Mercredi 04 Mai 2011]
Rapport édité en Arabe par: Ghamdan Al-Shawkani

SANA'A, 04 Mai (SABA)-Le Vice-président du conseil d'administration des organisations de la société civile, Abdo Samad Al-Hakimi, a indiqué que l'accès à des informations précises sur les femmes en cas de conflits et de guerres est très difficile.

M. Al-Hakimi a ajouté que les organisations de la société civile ont cherché à sauver la femme dans les zones de conflit et de tension durant la guerre de Saada et les transfèrent au delà des zones de conflit, comme l'ont également fait durant la guerre de sécession en 1994, mais l'accès à des informations précises était très difficile à cause des conflits et de l'instabilité.

M. Al-Hakimi a souligné que les organisations de la société civile œuvrent à préserver le statut des femmes dans la société et à éviter toute la violence ou l'agression contre elles en cas de conflit ou de guerres.

Il a dit que la Croix-Rouge au Yémen travaille dans le cadre du droit international à protéger l'homme, au rétablissement des liens familiaux et à les garder en cas des proches, séparés par un conflit armé.

M. Al-Hakimi a souligné le rôle de l'organisation à libérer les ressortissants yéménites détenus à des sites de détention américains en Afghanistan, en Irak et à Guantanamo, bénéficiaires de ce service en plus du rôle de la FAO, en faveur des réfugiés arrivées au Yémen, dont la plupart d'entre eux sont en provenance de la Corne d'Afrique

La responsable des médias au sein de la Croix-Rouge, Amal Mourtaja, a indiqué que la mise en œuvre de cet objet s'est réalisée à travers l'échange de messages concernant des nouvelles de la famille uniquement et parfois, par des appels téléphoniques, en particulier entre les détenus yéménites à Guantanamo et leurs familles.

Elle a noté que l'organisation aide personnes en attente du déportement dans le centre de détention d'immigration en coopération avec l'Association du Croissant-Rouge yéménite, à travers la fourniture d'une assistance humanitaire à eux.

Elle a noté que l'organisation travaille en collaboration avec plusieurs institutions telles que le Parlement, les ministères, les forces armées, les universités, les écoles, les moyens de médias et les organisations locales pour élever le niveau de la connaissance sur le droit international humanitaire et d'autres questions humanitaires.

En ce qui concerne le rôle attendu du Comité international de la Croix-Rouge dans le traitement avec les conflits armés et sa mission, en mesure qu'il est engagé à la neutralité et au droit international humanitaire pour régler les différends, restreindre les moyens et les méthodes de guerre et améliorer la situation des blessés et des naufragés avec la protection de l'égalité des femmes et les hommes.

Elle a confirmé la spécialité de protéger la vie des femmes dans les guerres et les conflits en conformité avec les Conventions de Genève, en particulier la participation aux forces armées et la définition des limites sur les combats dans de tels cas, si il se trouve des femmes blessées, des prisonnières, des infirmiers et des femmes enceintes.

Elle a ajouté que le Comité international de la Croix-Rouge œuvre à protéger des femmes civiles, qui ne participent pas à la guerre avec la supervision directe d'autres femmes, soulignant le rôle de la Croix-Rouge de développer les compétences des femmes au Yémen et d'un certain nombre d'entre eux, qui sont en prison Yémen dans les domaines de la lecture, de l'écriture, de la couture et de la broderie.

Elle a noté que la Croix-Rouge a lancé un programme de formation professionnelle en 2010 visant 200 prisonnières recevant un soutien de la Croix-Rouge sous l'administration du Croissant-Rouge réparties sur 9 prisons centrales du pays, à Sana'a, à Aden à Taez, à Amran, à Dhamar, à Haja, à Hodeidah, à Ibb et à Saada.

La sous-ministre des Droits de l'Homme pour les affaires des organisations de la société civile, Dr Lana Al-Shara'abi, a indiqué que les règles et les principes du droit humanitaire insistent sur la double protection des femmes pendant les conflits armés et lorsque cela fait l'objet de l'application de ses règles.

Dr. Al-Shara'abi a noté que la protection du droit international humanitaire et sa compatibilité avec les lois au Yémen basées sur la religion islamique, représente une violation des droits de l'homme et un crime punissable par la loi.

Elle a souligné que le Yémen travaille sur la préservation de la place des femmes dans les situations de conflit et guerres et les déporte hors de ces zones, en plus de favoriser leurs droits et formation et accroître leur présence dans les différents domaines de la vie dans la collectivité avec le respect de leurs droits.

La Présidente du Centre de développement des femmes pour la culture et la lutte contre la violence, Amal Al-Douba'ai, a confirmé l'importance de la promotion de valeurs des droits humains au Yémen et dans le monde arabe, avec l'engagement à tous les actes et les déclarations internationales sur les droits de l'homme publiées par l'Organisation des Nations Unies, la sensibilisation sur les droits de l'homme à travers les activités, les stages de formation, les rencontres intellectuelles, les publications et les bulletins d'information.

Elle a noté que le centre vise à briser la silence qui entoure les femmes et la communauté à l'égard de la souffrance des femmes avec toutes les formes de discrimination, de violence et la contribution au développement culturel global et à la lutte conte la violence .

Il convient de noter que le CICR et l'Association du Croissant-Rouge du Yémen ont travaillé pour aider les victimes du conflit dans le nord de la ville de Saada et élargir leurs activités, tel que prévu dans les six mois de l'année 2009 et fourni de l'eau, de la nourriture et des soins de santé à plus de 150 000 personnes déplacées et résidents, dont une grande proportion sont des femmes.

AM-MS

saba
  plus d'information (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Samedi 21 Juillet 2018 05:00:36 +0300