Agence de Presse Yéménite (SABA)
  Page principale   le président   Locales   L‘agression saoudienne contre le Yémen   Sur l‘agence   Tourisme   Sur le Yémen  
Recherche | Recherche avancé
 
  Locales
Le vice-Premier ministre chargé de la sécurité et de la défense rencontre la délégation du CICR
[Mercredi 02 Mai 2018]
Le président met l'accent sur la résolution du problème de chevauchement entre le capital et la province de Sanaa
[Mardi 01 Mai 2018]
Président: La province de Hodeïda sera une prioritaire dans le développement
[Mardi 01 Mai 2018]
L'envoyé de l'ONU retournera à Sanaa pour chercher la paix
[Lundi 30 Avril 2018]
Sana'a accueillera atelier scientifique sur endoscopes gastro-intestinaux, voies biliaires
[Lundi 30 Avril 2018]
 
  L‘agression saoudienne contre le Yémen
Raid aérienne de la coalition de l'agression saoudienne-dirigée frappe Saada
[Mercredi 23 Mai 2018]
Bombardement d'artillerie contre des rassemblements des mercenaires à Najran
[Mercredi 23 Mai 2018]
Ciblage le district de Al- Myna à Hodeïda
[Mercredi 23 Mai 2018]
Dix raids aériens contre Haraz à Hajja
[Mercredi 23 Mai 2018]
Une frappe aérienne vise une voiture à Hodeïda
[Mercredi 23 Mai 2018]
 
  Economie
Coalition saoudienne détruit d'importants monuments historiques à Sanaa
[Dimanche 29 Avril 2018]
Le secteur agricole au Yémen perd plus de 16 millions $ en raison de l'agression saoudo-américaine
[Mardi 28 Mars 2017]
Analyse des offres d'achat des bons du trésor par la BCY
[Vendredi 24 Mars 2017]
Le Japon apporte une contribution de 13 millions $ au PAM, destinés au financement de programmes d’assistance alimentaire au Yémen
[Mercredi 08 Mars 2017]
Amarn: Inauguration du projet des aides d'urgence au district d'Al-Swdah
[Dimanche 12 Février 2017]
 
  Enquêtes et reportages
Rapport: Armée du Yémen, les comités réalisent de grandes victoires sur les fronts de bataille en 24 heures
[Mercredi 23 Mai 2018]
Rapport: 12 frappes aériennes de la coalition d'agression saoudienne, des attaques au sol ciblent le Yémen sur 24 heures
[Mardi 22 Mai 2018]
Des organisations internationales accusent les autorités saoudiennes de détenir des militants des droits de l'homme
[Dimanche 20 Mai 2018]
Report: Une nouvelle offensive de coalition féroce déplace des dizaines de milliers de civils yéménites de Hodeidah - Amnesty
[Samedi 19 Mai 2018]
The Hill: les législateurs américains cherchent à limiter l'implication des ÉU dans la guerre du Yémen
[Samedi 19 Mai 2018]
  Enquêtes et reportages
Le Yémen vers un pays sans corruption
[Samedi 23 Octobre 2010]



Le Yémen : vers un pays sans corruption


Rédigé par Ghamdan al-Doqimi
Traduit par Radwan AMER

SANA'A, 23 Oct. (Saba) – Des académies ont déclaré que la corruption constitue désormais une source d'inquiétude pour tous les yéménites et c'est un menace plus dangereux que la déstabilisation de la sécurité et la pauvreté..

Ils ont convenu que la corruption est un danger menaçant le processus de développement de la nation, en plus de son impact grave sur la paix et la sécurité publique.

Environnement propice pour lutter contre la corruption
Le Yémen lutte contre la corruption en vertu de la loi n° 39 pour l'année 2006. Cette loi interdit l'utilisation des postes publics pour obtenir des intérêts personnels par des moyens illégaux ou par l'utilisation des autorités accordées aux fonctionnaires aux postes publics.

Lors d'un atelier de travail sous le slogan «la corruption au Yémen et son impact sur l'économie nationale et l'investissement", "Dr Saeed Abdul Moamen, professeur à l'université de Sanaa a présenté dans cet atelier un document sur la carte de la corruption au Yémen depuis le régime imamite dans le nord du Yémen et l'occupation britannique dans le sud du pays jusqu'à nos jours.

Cet activité a été organisée à Sana'a au Yémen par le Comité national suprême de lutte contre la corruption il y a  quelques semaines.

Le professeur a poursuivi que la corruption a augmenté, au cours de ces dernières années, dans différents secteurs publics et privés dans la nation provoquant des fautes administratives graves qui ont un impact sur la stabilité du système dans le pays

Il a souligné l'échec des politiques des réformes administratives ainsi que les efforts du gouvernement dans la lutte contre la corruption.

En 2009, l'Organisation de la Transparence Internationale a indiqué que le Yémen occupe le 154ème rang sur la liste des pays qui lutte contre la corruption, Abdul Moaman a dit.

Dr. Adel Shoja, un professeur de littérature à l'Université de Sanaa, a déclaré qu'en dépit de l'agenda mis par le gouvernement dans le cadre des réformes pour lutter contre la corruption,  la corruption s'accroît de jour en jour.

Environ 5% des personnes contrôlent la moitié du revenu national ce qui reflète le niveau élevé de la pauvreté dans le pays plus de 40 % par rapport aux autres pays du monde, a-t-il indiqué M.Shoja.

Effets et motifs
Abdul Moamen a examiné les impacts négatifs de la corruption sur les aspects juridiques, politiques, économiques et administratifs, en soulignant que la corruption a perturbé la stabilité politique, a gaspillé les ressources limitées du pays, a empêché le processus démocratique et a affaiblit le pouvoir de l'Etat et le développement dans le pays.

En outre, il a indiqué que la corruption a affecté le processus de collecte des ressources de l'Etat causant l'augmentation de Budget de l'Etat.

Il a souligné que les principales raisons d'un tel problème est la faiblesse de l'autorité des législations, l'absence de l'indépendance du pouvoir judiciaire et de la volonté de la direction politique de procéder à une réforme réelle dans le cadre de la lutte contre la corruption, en plus de l'abuse des hautes postes dans le gouvernement pour donner des terrains et des postes publics comme des cadeaux.

Il a également indiqué d'autres raisons, incluant la mauvaise utilisation du temps de travail par les employeurs publics, le commerce illégale d'armes et les lois inadaptées aux exigences du pays.

Le directeur du Centre des médias économiques, Mustafa Nasr a déclaré que la mauvaise gestion des ressources humaines et matérielles du pays est une véritable source de la corruption, ajoutant que la corruption n'est pas seulement dans le secteur public mais il est également dans le secteur privé.

M. Nasr a souligné que le secteur privé subit également de la contribution, comme l'évasion de l'impôt affirmant que le secteur privé ne paie que 20 % des impôts en plus du haut prix des marchandises et de la contrefaçon des produits.

Les indicateurs internationaux
La corruption propagée et croissante au Yémen a un effet profondément corrosif sur la gouvernance et la qualité de vie dans le pays.

La corruption est classée comme un problème majeur au Yémen par de nombreux rapports issus par les donateurs de l'UE, de la Banque mondiale et des Etats-Unis d'Amerique.

Conformément aux indicateurs internationaux classant le Yémen sur la tête des pays corrompus au monde, le gouvernement doit prendre des mesures pratiques pour montrer la volonté de lutter contre la corruption.

Le rapport annuel issu par l'Organisation de Transparence Internationale sur les indicateurs de la perception de la corruption (IPC) pour l'année 2009 met le Yémen au bas de la liste des pays qui luttent contre la corruption suivie par l'Iran, le Soudan, l'Afghanistan et la Somalie.

Dans sa récente déclaration, le ministre des Affaires étrangères, Abu Bakr Al-Qirbi a nié que la corruption entrave le respect aux engagements des donateurs financiers au Yémen.

Dans un entretien avec le journal d-Alsharq Alawsat, m.Al-Qirbi a souligné qu'il n'y a pas de corruption dans le gouvernement empêchant l'obtention des fonds promis de la part des ''Amis du Yémen'' lors de la Réunion de Londres tenu au début de l'année 2010.

Lors d'une réunion ministérielle d'Amis du Yémen tenue à New York, M.Al-Qirbi a déclaré que la corruption était un problème au Yémen depuis 5 ou 6 ans, mais aujourd'hui, une autorité chargée de lutte contre la corruption est établie, soulignant que le "la corruption n'est pas une question de nos jours."

Le gouvernement yéménite présentera son plan quinquennal de développement pour lutter contre le chômage, la pauvreté et les défis économiques lors d'une réunion pour les hauts fonctionnaires d'une part, et ensuite pour une réunion des ministres des Affaires étrangères prévues d'avoir lieu à Riyad, consacrée pour déterminer les besoins du développement du Yémen ", Al -Qirbi a ajouté.







SABA
  plus d'information (Enquêtes et reportages)
Mis a jour le: Mercredi 23 Mai 2018 16:46:52 +0300